Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

AddToAny share buttons

Pratiques artistiques et professions parallèles

La double identité des artistes amateurs en France au XIXe siècle
Communication dans un congrès
2024
Thibaud Dapremont. Pratiques artistiques et professions parallèles : La double identité des artistes amateurs en France au XIXe siècle. L'altérité dans l'art, Felicity Bodenstein; Elisabeth Yota, May 2024, Paris Institut national d’histoire de l’art (INHA), France. ⟨hal-04575727⟩
Être artiste amateur implique généralement de devoir conjuguer un loisir artistique à une profession parallèle. Cette situation concerne une multitude d’individus qui, en France au XIXe siècle, tournent volontairement ou non le dos à une carrière artistique souvent jugée trop incertaine. Or, ce choix est loin d’être synonyme d’inertie. Le lien qui se tisse entre la pratique créatrice et un milieu professionnel distinct peut aussi être le lieu d’une synergie féconde à plus d’un titre. Elle l’est non seulement pour l’amateur lui-même dans sa carrière ou son œuvre, mais également pour les milieux professionnels, en particulier avec les associations artistiques d’amateurs qui apparaissent au début du XXe siècle. Cette communication se donne alors pour objectif d’évaluer la nature de cette synergie et de relever ses implications plurielles.
Voir la notice complète sur HAL